Charte de Melemnos

Ce jourd’hui, à l’invitation d’Erionus et de la maison Verdi, décident, en leur âme et conscience, de fonder une alliance de magi qui sera désormais connue sous le nom de Melemnos.

Cette Alliance, nous la voulons prospère, pour la gloire de ses membres et celle de l’Ordre d’Hermès. Nous nous regroupons en une Alliance qui se doit de rayonner de bienfaits autant pour ses membres que pour ses riverains. Nous œuvrerons pour que l’Ordre d’Hermès reconnaisse cette Alliance et la qualité des travaux qui y sont effectués.

Constitution De L’Alliance de Melemnos

ARTICLE I : De l’Alliance Melemnos

1 – L’Alliance est sise dans la Sierra de Guara, dans le royaume d’Aragon, et les terres qui seront possiblement acquises à l’avenir.

2 – La présente charte peut être révisée lors du Conseil ad hoc par un vote à la majorité absolue. L’intention de révision de la charte doit avoir été annoncée à tous les Mages membres de l’alliance membre du Conseil ad hoc, au moins une saison franche avant la date du Conseil.

3 – Le but principal de l’ Alliance est de participer à la Reconquista

4 – Toute confession religieuse est acceptée, tant que cette pratique ne rentre pas en contradiction avec le Code d’Hermès et l’alinéa 3.

ARTICLE II : Des Membres de l’Alliance

1 – Tout Mage de l’Alliance se doit d’appartenir de plein droit à l’Ordre d’Hermès. Si l’un d’eux était exclu de ce dernier, il serait aussitôt également exclu de l’Alliance.

2 – Tout Mage adhérant aux principes fondateurs de l’Alliance peut, s’il le souhaite, demander à en devenir membre. Sa demande devra être assortie d’une profession de foi exprimant honnêtement et sans détour les raisons qui motivent son souhait. Son acceptation dans la confrérie est soumise au vote du Conseil. Tous les mages ainsi acceptés comme membres disposent d’une voix lors du vote.

3 – Tout vulgaire, parrainé par un Mage de l’Alliance, peut s’il le souhaite devenir membre de l’Alliance, l’accueil de ce membre est semblable à celui qui est réservé à un Mage.

ARTICLE III : Des droits des Mages de l’Alliance

1 – Gîte et couverts pour eux même, leur famille, familiers, suivants et compagnons dans la limite des structures et finances de l’Alliance.

2 – Accès à un Sanctum et aux ressources matérielles nécessaires à la poursuite de leurs études. L’approvisionnement des ressources étant soumis aux finances de l’Alliance.

3 – Accès à tous les ouvrages de la bibliothèque. Un ouvrage de l’Alliance, quel qu’il soit, ne pouvant être détenu plus d’une saison avant d’être remis à un éventuel autre membre ayant exprimé le désir de l’étudier. Tout Mage peut se voir refuser l’accès à un document quelconque par un vote du Conseil.

4 – Accès à tous bâtiments d’aisance dont dispose l’Alliance.

5 – Assister aux Conseils auxquels il a accès, et s’y exprimer. Ce droit ne pouvant être dénié, quelles que soient les circonstances.

6 – Faire appel aux talents et aux aptitudes de toutes personnes vivant et travaillant à l’Alliance, ou qui lui doivent leur temps et leurs services, s’ils en ont besoin pour une expédition ou tout autre aide. Les personnes vivant et travaillant au sein de l’Alliance sous la tutelle directe d’un Mage ne pouvant être sollicitées sans l’accord de ce Mage.

7 – Toute source de vis découverte est possession de l’Alliance

ARTICLE IV : Des devoirs des Mages de l’Alliance

1 – Indépendamment de tout commandement, il est du devoir de chacun des Mages de veiller à ce que l’Alliance fonctionne sans heurt et reste forte et saine.

2 – Chaque Mage de l’Alliance doit, dans la mesure de ses moyens, assurer et participer à la protection et la quiétude des vulgaires résident sur le Territoire. Les Mages doivent respecter la vie, la sécurité et la santé des vulgaires. Ils ne bénéficient d’aucun droit de cuissage ou de préemption lors des mariages.

3 – Tout Mage doit faire don à l’Alliance du vis récolté lors d’une expédition ainsi que l’argent et tout autre bien matériel. L’Alliance s’engage à rembourser à ses membres les dépenses en vis, argent et biens matériels engagés pour la réussite d’une telle expédition. Dans le cas d’une expédition montée par un membre de l’Alliance dans un but qui lui est propre et avec ses propres moyens, les acquisitions en rapport avec cette expédition ne pourront être soumises à cette règle.

4 – Nul Mage de l’Alliance ne peut inviter une personne ou un groupe de personnes à visiter, rejoindre ou résider dans le Territoire ou le Manoir ni indiquer la position de ceux-ci sans soumettre la question à un vote du Conseil. L’invité restera dans tous les cas sous la responsabilité du Mage l’ayant invité.

5.a – En cas de nécessité, tout mage membre d’un conseil peut, à titre exceptionnel, conduire une personne sur les terres de l’Alliance dans le cas où les circonstances empêcheraient la tenue d’un vote préalable.
Cette disposition doit être motivée par la défense des intérêts de l’Alliance, ou par l’accomplissement d’un devoir d’assistance.
Avant de formuler sa proposition, le mage doit toutefois obtenir l’aval de tous les mages membres à part entière de l’Alliance qui se trouveraient présents à moins d’une journée de voyage.

5.b – La personne amenée bénéficie du statut d’invité de fait, celui-ci n’offrant aucun des droits, protections ou avantages du statut d’invité sinon le respect de son corps et le droit à la nourriture et la boisson nécessaire à sa subsistance. Un invité de fait peut voir sa liberté d’action ou de déplacement restreinte.

5.c – Cette venue doit être suivie d’une réunion du Conseil Ordinaire qui se prononcera sur le statut de l’invité de fait et sur la pertinence de sa venue.
Sur le premier point, le Conseil Ordinaire peut accorder à la personne concernée le statut d’invité ou révoquer celui d’invité de fait.
Sur le second point, le Conseil Ordinaire peut infliger une sanction au mage dont l’invitation fut inopportune ou irréfléchie. Par défaut, la sanction est fixé à une saison de travail au bénéfice de l’Alliance

5.d – Toute personne invitée au sein de l’Alliance se verra informée de l’Article VIII de la présente Charte et s’engagera à le respecter.

6 – Tous les magi de plein droit ont accès aux ressources de l’Alliance après accord du Conseil Ordinaire.

7 – Les Mages de l’Alliance sont tenus d’un devoir de secours à l’égard des autres mages membres. Ce devoir ne peut être écarté que pour des raisons impérieuses et cette décision devra être validée par le Conseil Militaire.

8 – Aucun Mage n’a, sauf état de nécessité, le droit de lever la main sur un compagnon, animal ou humain, affilié à un autre mage.

9 – Par concorde envers l’Ordre d’Hermès, l’Alliance Melemnos témoigne aide, protection et hébergement à tous les membres de l’Ordre d’Hermès de passage sur les terres et domaines de l’Alliance.

ARTICLE V : Des droits et devoirs des vulgaires de l’Alliance

1 – Indépendamment de tout commandement, il est du devoir de chacun des vulgaires de veiller à ce que l’Alliance fonctionne sans heurt et reste forte et saine.

2 – Les vulgaires ont un devoir d’obéissance et de loyauté à l’Alliance et aux Mages, ceux-ci accordent en contrepartie leur protection.

3 – En matière de gestion des affaires vulgaires, le noble qui est officiellement le commandant du château a toujours son mot à dire.

4 – Les conflits entre vulgaires sont réglés par un arbitre jugeant en équité. L’arbitre est désigné par le Conseil Ordinaire et révocable par celui-ci. Toutes parties du litiges peut interjeter appel auprès du Conseil Ordinaire.

5 – Un vulgaire peut se voir attribuer le titre de Mage honoraire, lui accordant les droits et devoirs séant à tout mage membre de l’alliance, à l’exception du droit d’accès au Vis.

ARTICLE VI : De la répartition du Vis

1 – Le vis issu de source personnelle appartient de droit au Mage et ne peut être utiliser sans son consentement.

2 – Le vis de l’Alliance est stocké dans les réserves communes de l’Alliance. Le besoin de vis devra être exprimé lors d’un Conseil Ordinaire qui statuera sur la validation (ou non) de la demande. Il en va du devoir de chacun de faire montre de mesure et d’honnêteté dans les sollicitations.

3 – Quelle que soit la quantité de vis prélevée, celle-ci est consignée dans le registre du vis de l’Alliance avec le nom du Mage. Tout oubli ou vol sera sanctionné par une pénalité de Vis.

ARTICLE VII :

A – Du Conseil Ordinaire de l’Alliance

1 – Le Conseil Ordinaire est composé de l’ensemble des Mages de l’Alliance.

2 – Chaque Mage compte pour une voix

3 – Il se réunit quatre fois l’an, à la fin de chaque saison.

4 – Le Conseil ne peut se réunir que si au moins quatre cinquièmes des Mages fondateurs de l’Alliance sont présents.

5 – Certains vulgaires peuvent-être amenés à participer au Conseil, mais ne disposent que d’un rôle consultatif ou informatif.

6 – Un Conseil Extraordinaire peut-être réuni à la demande de tout Mage en dehors des dates prévues et si les circonstances l’imposent.

7 – Tout Mage peut confier son Sceau à un autre membre de l’Alliance, celui-ci peut alors voter en lieu et place du Mage qu’il représente.

8 – Toute décision doit être prise à la majorité plus une voix.

B – Du Conseil Militaire

1 – Les décisions du Conseil Militaire prévalent sur toutes autres, dont celles du Conseil Ordinaire, et ce quel qu’en soit le domaine.

2 – A sa création, Eronius est le seul membre du conseil. Selon leur implication et leurs initiatives, tout mage peut intégrer ce Conseil après accord des autres membres.
2a – Année 1053 : Mordingus Ex Miscellanea intègre le conseil militaire.

3 – Le Conseil Militaire peut décider à tout moment de réquisitionner toutes ressources appartenant à l’Alliance qu’il jugera utile, pour atteindre un objectif militaire déterminé.

4 – Chaque mage possède 1 voix.

5 – Le Conseil Militaire doit se réunir tous les 3 mois et tous ses membres doivent être présents, sauf en cas de nécessité, qui sera à valider par les autres membres du Conseil.

6 – A tout moment, les mages du Conseil Ordinaire ou du Conseil Militaire peut demander une réunion du Conseil Militaire.

7 – Le Conseil Militaire est tenu de prévenir le Conseil Ordinaire de ses décisions et projets.

8 – Toute personne, magus ou non, peut être invitée à participer à une séance du Conseil Militaire.

ARTICLE VIII : Des visiteurs de l’Alliance

1 – Pour rappel Art. IV.5: Nul membre de l’Alliance ne peut inviter une personne ou un groupe de personnes à visiter, rejoindre ou résider dans le Territoire ou le Manoir ni indiquer la position de ceux-ci sans soumettre la question à un vote du Conseil Ordinaire. L’invité restera dans tous les cas sous la responsabilité du Mage l’ayant invité.

2 – Toute personne invitée sur notre domaine sera traitée favorablement.

3 – Dans l’hypothèse où la personne invitée trouble la quiétude de l’Alliance ou menace ses habitants, l’emploi de toutes mesures appropriées pour stopper ces menaces est autorisé.

ARTICLE IX : Des sanctions

1 – Dans l’hypothèse où un vulgaire de l’Alliance contrevient sciemment à la présente charte, celui-ci devra s’en expliquer devant l’arbitre (ART V.3) qui décidera de sanctions et/ou de compensations.

2 – Dans l’hypothèse où un Mage de l’Alliance contrevient sciemment à la présente charte, celui-ci devra s’en expliquer devant le Conseil Ordinaire qui décidera de sanctions et/ou de compensations.

Charte de Melemnos

Distorsion Yrmgarld Yrmgarld